01/03/2008

Louche

C'est un curé qui invite un autre curé chez lui (eh oui, même les curés s'invitent ...). L'invité se rend donc chez l'invitant et constate que la bonne de ce dernier n'a de loin pas atteint l'âge canonique puisqu'il s'agit d'une jolie jeune demoiselle (!) d'une vingtaine d'années.
 
La soirée se déroule sans problèmes et finalement les curés se séparent contents et ... un peu éméchés.
 
Le lendemain, la bonne arrive, paniquée, vers le curé et lui dit :
- La louche a disparu, je ne peux pas servir la soupe !
 
Et le curé lui répond :
- C'est probablement mon ami d'hier soir qui m'a fait une blague. Je vais lui écrire.
 
Et il lui envoie la lettre suivante :
Cher ami,
 
Je ne dis pas que vous m'avez chipé ma louche. Je ne dis pas non plus que vous aviez l'intention de le faire. Mais si, par hasard, vous la trouvez chez vous, je vous prie de me la rendre.
 
Et quelques jours plus tard, il reçoit cette lettre en retour :
Cher ami,
 
Je ne dis pas que vous couchez avec votre bonne. Je ne dis non plus que vous avez l'intention de le faire. Mais si vous aviez dormi dans votre lit, vous auriez retrouvé la louche !
 
 

09:15 Écrit par Ressuscit dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : cure, homme femme, humour, rire | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

Commentaires

Hello, heuuu, c'est à propos des tags. Personnellement, je suis mitigé mais ... c'est une fidèle lectrice qui m'a tagué et j'ai pris celà comme un honneur. Le mode d'emploi est simple : donner l'origine du tag, raconter six (petite) choses et " taguer " six autres blogueurs, c-à-d leur transmettre l'information qu'ils sont tagués et leur donner le mode d'emploi. J'avoue que je n'ai pas que ça à faire et que j'ai promis à Gibritte du blog Macédoine de le faire ... dans les trois jours. L'histoire du premier avril n'a rien à voir avec cette 'chaîne' du tag. Un tagué par moi (par ailleurs fidèle lecteur de ton blog), et averti la veille, m'a demandé de postposer le renvoi à son blog pour des raisons évidentes mais que je n'ai pas à étaler ici. Amitié pour amitié, et n'ayant plus le temps matériel de tout changer, j'ai trouvé l'astuce (mais est-ce une astuce ?) de le postposer. Tht's all, man. Si j'ai dit oui à Gibritte, ce n'est pas tant pour écrire six 'choses' sur moi mais pour attirer l'attention des blogueurs (pour autant que ce soit encore nécessaire) sur des blogs que j'apprécie. Le tien particulièrement, pour y avoir lu un jour, par hasard, qu'on peut être catholique et aimer l'humour. Je parie qu'il y a des tas de blogueurs qui, rien qu'en lisant le nom de ton blog, passent outre, perdant ainsi des tranches de rires et de sourires. Oui, Biglodion lit et apprécie humour-catholique et il l'affirme, tout haut. Quant aux six phrases à écrire, soi-disant sans importance, rien ne t'empêche d'y placer ta philosophie. Je me suis d'ailleurs permis d'écrire, dans mes phrases, à la fois des 'conneries' (le coton-tige à deux ouates) et du plus profond. Cher Wally, je suis certain que des blogueurs attendent cette "chaîne" des tags. Amitiés, et chapeau pour ton blog. Claude.

Écrit par : biglodion | 01/03/2008

Les commentaires sont fermés.