12/04/2008

L'athée et le grizzly

Un athée se promenait dans une forêt en s'extasiant devant la nature :
 
- Quels arbres majestueux ! Quelle somptueuse rivière ! Quels merveilleux animaux !
 
Comme il marchait le long de la rivière, il entendit un sourd grognement provenant d'un buisson à proximité. Il jeta un regard dans cette direction et vit un énorme grizzly de plus de deux mètres de haut qui s'apprêtait à le charger.

Il courut dans un petit sentier aussi vite qu'il le pouvait; regarda par-dessus son épaule et réalisa que l'ours le talonnait. Il trébucha et tomba sur le sol. Il roula sur lui-même et comme il tentait de se relever, il vit l'ours au-dessus de lui, la patte droite prête à frapper.
 
A cet instant, l'athée s'écria :
 
- Oh, mon Dieu !!!
 
Le temps s'arrêta, l'ours se figea et la forêt devint silencieuse. Une lumière vive apparut près de l'homme et une voix très douce vint du ciel :
 
- Tu as nié mon existence durant toutes ces années et attribué ma Création à un accident cosmique. Dois-je t'aider à te sortir de cette situation ? Penses-tu que je puisse te considérer comme un croyant ?
 
L'athée regarda vers la lumière et répondit dans un subit accès d'humilité :
 
- Je pense qu'il serait hypocrite de ma part de vous demander de me considérer comme un catholique, mais peut-être pouvez-vous rendre l'ours … catholique ?
 
- Très bien, dit la voix.
 
La lumière s'éteignit, la forêt reprit son chant. L'ours descendit sa patte, se pencha la tête et, tout benoîtement, joignit les deux pattes en murmurant :
 
- Seigneur, bénissez ce repas ...

16:25 Écrit par Ressuscit dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : dieu, foi, animaux, creation, humour, rire | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

Commentaires

Je la connaissais sous la forme du lion et du missionnaire dans la brousse

Écrit par : p. François | 16/04/2008

La morale de l'histoire : C'est que l'athée regarde la nature avec plaisir, tandis que le catho utilise la nature en priant de ses péchés. Exactement comme Al Capone, une célèbre catho, une bible dans une main et une mitraillette dans l'autre. A chaque fois qu'il commandait un carnage, comme le massacre de la Saint-Valentin, il allait la messe pour se confesser de ses actions.
L'athée de cette histoire n'a pas besoin, il aime et respecte trop la vie, en dehors des tyrans hors normes qui sont des deux bords.

Que dites vous de cela ?

Écrit par : Nathalie | 08/05/2008

Les commentaires sont fermés.