16/10/2008

Pas si vieille

Vous êtes-vous déjà sentie coupable de regarder les gens de votre âge et de penser 'Je ne peux pas paraître aussi vieille !' Alors, vous allez adorer celle-ci :



J'étais assise dans la salle d'attente pour mon premier rendez-vous avec un nouveau dentiste quand j'ai remarqué que son diplôme était accroché sur le mur. Il y était inscrit son nom et je me suis soudain remémorée un grand brun portant ce nom. Il était dans ma classe de lycée quelque 40 ans auparavant et je me demandais si cela pouvait être le même garçon pour qui j'avais craqué à l'époque ?


Quand je suis entrée dans la salle de soins, j'ai immédiatement écarté cette pensée de mon esprit. Cet homme grisonnant, dégarni et le visage marqué de profondes rides était bien trop vieux pour avoir été mon amour secret ... Quoique...


Après qu'il eut examiné ma dent, je lui ai demandé s'il était allé au lycée Henry IV.
- 'Oui', m'a-t-il répondu.
- 'Quand avez-vous eu votre bac ?', ai-je demandé.
- '1969. Pourquoi cette question?'
- 'Eh bien, vous étiez dans ma classe', me suis-je exclamée.


Et alors cet affreux m'a demandé :

- 'Vous étiez prof de quoi ?'

23:35 Écrit par Ressuscit dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : dame, vieille, dentiste, age, rides, vieux | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

15/10/2008

Parabole des temps modernes

Une fois, dans un village, un homme apparut et annonça aux villageois qu'il achèterait des singes pour 10$ chacun.

Les villageois, sachant qu'il y avait des singes dans la région, partirent dans la forêt et commencèrent à attraper les singes.


L'homme en acheta des centaines à 10$ pièce, mais comme la population de singes diminuait, les villageois arrêtèrent leurs efforts.

Alors, l'homme annonça qu'il achetait désormais les singes à 15$. Les villageois recommencèrent a chasser les singes.

Mais bientôt le stock s'épuisa et les habitants du village retournèrent à leurs occupations.

L'offre monta à 20$ et la population de singes devint si petite qu'il devint rare de voir un singe, encore moins d'en attraper un.

L'homme annonça alors qu'il achèterait les singes 50$ chacun. Cependant, comme il devait aller en ville pour affaires, son assistant s'occuperait des achats.

L'homme étant parti, son assistant rassembla les villageois et leur dit :

« Regardez ces cages avec tous ces singes que l'homme vous a achetés. Je vous les vends 35$ pièce et lorsqu'il reviendra, vous pourrez lui vendre à 50$. »

Les villageois réunirent tout l'argent qu'ils avaient, certains vendirent tout ce qu'ils possédaient, et achetèrent tous les singes.

La nuit venue, l'assistant disparut. On ne le revit jamais, ni lui ni son patron ..., que des singes qui couraient dans tous les sens.

Bienvenue dans le monde de la bourse !

05:55 Écrit par Ressuscit dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : humour, rire, bourse, singes, parabole | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

11/10/2008

En retard

On fêtait le départ en retraite du curé de la paroisse par un souper d'adieu. Un politicien local était invité pour donner un bref discours. Comme il tardait à arriver, le prêtre décide d'énoncer quelques paroles pour passer le temps:


"Ma première impression de la paroisse, je l'ai eue avec la première confession que j'ai eu à écouter. J'ai tout de suite pensé que l'évêque m'avait envoyé dans un lieu terrible, quand la première personne que j'ai reçue à confesse me confia qu'elle avait volé un téléviseur, qu'elle avait volé de l'argent à son père, qu'elle avait aussi volé l'entreprise pour laquelle elle travaillait en plus d'avoir des relations sexuelles avec l'épouse de son supérieur. A l'occasion, il s'adonnait aussi au trafic de stupéfiants. Et pour terminer, il me confessa qu'il avait transmis une maladie vénérienne à sa propre sœur.

"J'étais atterré, apeuré, mais avec le temps, je connus plus de gens et je m'aperçus que tous n'étaient pas ainsi. J'ai vu une paroisse remplie de gens responsables, avec de bonnes valeurs, profondément croyants, et c'est pourquoi j'ai vécu les 25 années les plus merveilleuses de mon sacerdoce."

Sur ces mots arrive le politicien, qui prend la parole. Bien sûr, il s'excuse de son retard et commence son discours :

"Jamais je n'oublierai le premier jour de l'arrivée du Père dans notre paroisse. En fait, j'ai eu l'honneur d'être le premier à me confesser à lui!"


Moralité:   N'arrivez jamais en retard !!!

09:54 Écrit par Ressuscit dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : humour, confession, politique, cure, rire, retard | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

07/10/2008

Union de prières et de rires

Certains ont eu la gentillesse de s'inquiéter de mon silence, un mois après le décès de ma maman. Je les en remercie.

Laissez-moi vous rassurer. Ce n'est pas que je sois en train de me morfondre dans une déprime. Non ! Mais du 15 septembre au 15 octobre je prends mes vacances annuelles. A cause du décès imprévu de ma maman, je n'ai même pas pu vous en avertir.

Je suis à peine revenu d'un pèlerinage-croisière sur les pas de saint Paul. Je n'avais donc pas accès à l'Internet. Et ce n'est que maintenant que je peux vous laisser ce petit message.

Il se passera encore quelques semaines avant que je puisse reprendre mes activités sur ce blog, compte tenu du fait qu'à mon retour, c'est un déménagement qui m'attend, puisque je suis nommé dans une autre paroisse (pour une année).

Restons en union de prières et de rires !

 

10:37 Écrit par Ressuscit dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vacances, rire, maman, deces | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer