02/05/2010

Ah ces femmes ...

Un jour trois hommes partent en excursion, lorsque soudainement ils arrivent à une énorme rivière déchaînée. Il fallait absolument qu'ils se rendent de l'autre côté, mais n'avaient aucune idée de comment la traverser.

Un des hommes pria Dieu en disant : "S'il te plait mon Dieu, donne-moi la force de traverser la rivière." Pouf, Dieu lui donna de gros bras et des jambes très puissantes, et il fut capable de traverser la rivière à la nage en deux heures, mais faillit se noyer à deux reprises.

Voyant cela le deuxième homme pria lui aussi Dieu : "S'il te plait mon Dieu donne-moi la force... et les outils pour traverser la rivière." Pouf, Dieu lui donna une chaloupe et des avirons, et il put traverser la rivière en une heure, mais faillit chavirer à deux reprises.

Le troisième homme fort de l'expérience de ses deux compagnons, décide lui aussi de prier Dieu. "S'il te plaît mon Dieu, donne moi la force, les outils et l'intelligence pour traverser la rivière." Pouf, Dieu le changea en femme. Elle vérifia la carte, marcha environ 200 mètres et traversa le pont...


Partagez ceci avec une femme intelligente qui a besoin de rire, et avec les hommes qui sont capables de s'en amuser, même si la réalité est dure !!!


09:15 Écrit par Ressuscit dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : homme-femme, humour, priere, dieu, rire | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

Commentaires

heuuu, voilà ce qui va certainement augmenter le nombre des lectrices admiratives !

Écrit par : Biglodion | 02/05/2010

Je suis une femme comme ça ! de 82 ans, qui pour le moment a plutôt envie de pleurer. Mais je sais depuis toujours que les femmes, quoique les hommes en disent, sont plus rationnelles qu'eux !

Écrit par : Marie-Claire | 02/05/2010

Ouf ! Ils ont inventé le GPS. Fini les discussions au volant...

Écrit par : Rafaël | 02/05/2010

Bien sûr que les curés sont bienvenus. Les amis de nos amis sont nos amis ... quelle que soit leur appartenance !

Écrit par : jolily | 02/05/2010

Les commentaires sont fermés.