29/12/2010

Chrétiens en Algérie : libres ou tolérés ?

eglise algerie.JPGSelon le rapport sur les libertés religieuses du département d’État américain, l’Algérie est un pays tolérant, bien que l’Islam y soit religion d’État. 


Si la loi algérienne reconnait la liberté de culte et respecte globalement la liberté religieuse, la vie n’est pas toujours facile pour les chrétiens dans ce pays. Ces derniers mois, un certain nombre d’entre eux a eu maille à partir avec la justice, pour avoir rompu le jeûne du Ramadan notamment. Les mariages entre chrétiens et musulmanes sont interdits par le droit algérien.


Les catholiques d’Algérie ont donc fêté Noel dans la discrétion et la réserve qui les caractérisent depuis de nombreuses années, certains avec l’espoir que la législation aille plus nettement vers une certaine laïcité, que la mentalité populaire accepte mieux les différences religieuses, que la tolérance cède la place au respect mutuel. Tout récemment, la basilique Notre-Dame d'Afrique à Alger, qui menaçait de s’effondrer a été reconstruite grâce au soutien d’entreprises françaises et aux dons recueillis par le diocèse d’Alger.


L’année se clôt finalement bien, puisque Noël a été fêté dans le plus grand respect des communautés, si l’on en croit Mgr Paul Desfarges, évêque de Constantine. Il est interrogé par Charles-François Brejon (Radio Vatican). Écoutez: >>RealAudioMP3 

Les commentaires sont fermés.