02/02/2012

La mort d'un âne et la séparation de l'Eglise et de l'Etat

Un curé trouve devant sa porte un âne mort. Il téléphone au maire pour faire enlever le cadavre.

Le maire, qui déteste le curé: Ca ne me regarde pas. C'est votre affaire d'enterrer les morts, n'est-ce pas.

Le curé, pas contrariant: Très juste, mais la loi prescrit d'avertir d'abord la famille...

17:13 Écrit par Ressuscit dans Amour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ane, famille, mort, cure, maire, humour, rire | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

01/04/2009

Le prix d'un cerveau

Dans un hôpital se trouve un patient gravement malade. Sa famille se réunit dans la salle d'attente et, enfin, un médecin arrive, fatigué et triste :

"Je suis désolé d'être porteur de mauvaises nouvelles", dit-il en voyant l'expression d'inquiétude sur les visages : "Le seul espoir pour votre proche est une greffe de cerveau."

"C'est une chose expérimentale et risquée, et économiquement tout est à votre charge."

Les membres de la famille restent assis, en écoutant ces bien tristes nouvelles. Puis, l'un d'eux demande : "Combien coûte un cerveau ?"

"Ça dépend", répond le médecin. "5000  Euros  un cerveau d'homme ; 200 Euros celui d'une femme".

Un long moment de silence envahit la salle, et les hommes présents essaient de ne pas rire et évitent le regard des femmes, mêmes si certains d'entre eux ébauchent un sourire.

Finalement, un homme poussé par la curiosité demande :  "Docteur, pourquoi cette différence de prix ?"

Le médecin, souriant devant une question pour lui si innocente répond : "Les cerveaux féminins coûtent moins chers car ce sont les seuls à avoir servi, les autres sont comme neufs."

03:11 Écrit par Ressuscit dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : famille, humour, cerveau, rire, medecin, prix, silence, hopital, docteur, salle d attente, homme-femme | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

21/05/2008

Marseille peu chère ! (1)

Cette histoire n'est pas tirée de Marcel Pagnol : elle est authentique (voir : Dieu est Humour, Ed. de l'Emmanuel). Elle a été écrite par un prêtre, ami de l'héroïne, Claire.

Celle-ci appartenait à une famille pauvre, les six enfants vivant dans deux pièces : une chambre et une cuisine.

Naturellement, mal nourris et mal aérés, ils ne se portaient pas bien. La maman de Claire fait venir le médecin, qui dit :

- Madame, ils faudrait que vos enfants prennent l'air...

Comme si la famille avait de quoi leur payer des vacances dans les Alpes !

La maman, trouvant le médecin stupide, dit (avec l'accent idoine) :

- Les enfants, il faut que vous changiez d'air ! Passez à la cuisine !

(à suivre)

 

22:28 Écrit par Ressuscit dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : medecin, malade, famille, marseille | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer